Création d'entreprise : pour quelle forme juridique se décider ? societedomiciliation.fr ™



Décider du statut de sa société



Créer son entreprise requiert de nombreuses réflexions avant de se lancer. La plus importante consiste à choisir les statuts de l'entreprise. Effectivement, cette forme juridique va déterminer votre position, vos charges sociales, l'engagement ou pas de vos biens personnels, etc. EURL ou SASU... La décision se fait en fonction du projet, du nombre de créateurs, de vos objectifs.

Pour vous orienter, n'hésitez pas à faire confiance aux experts de notre entreprise. Si vous pensez à la création d'une entreprise, le site fournit de multiples conseils. Avant tout, l'agence met à votre disposition un expert pour vous épauler lors des phases successives de la naissance de votre société. Recommandations légales, élaboration et dépôt des pièces, enregistrement auprès des impôts, obtention du KBIS, etc. : L'entreprise gère toutes les démarches, pour 90€ HT.

statuts sasu

Vous pouvez donc vous polariser sur le lancement des activités. Dès le type d'entreprise choisi, encore faut-il en rédiger les statuts. Voilà qui peut virer au cauchemar ! Lesdits statuts sont tenus de préciser de multiples informations et il est nécessaire d'être particulièrement vigilant. En train de rédiger des statut sasu ? L'entreprise vous épaule dans cette démarche et vous permet de bâtir un dossier exhaustif, comprenant tous les documents nécessaires. Il faut encore savoir que les statuts d'une entreprise ne sont pas figés et que la forme juridique peut évoluer.

Dans ce cas, la société est en mesure de s'occuper des procédures réglementaires.

Les divers types de sociétés



L'une des formes juridiques particulièrement répandues dans les entreprises françaises est la Société anonyme à responsabilité limitéé. Celle-ci offre notamment la possibilité de créer la société à plusieurs, de mettre à l'abri son patrimoine personnel, de travailler sous le statut TNS. Deuxièmement, la SAS fournit un mode de fonctionnement très souple sans exiger de capital minimale Une SA avec un unique associé peut de son côté bénéficier du statut de SASU. Ce qui permet par exemple de bénéficier d'une couverture sociale et de ne pas verser de cotisations sociales lorsqu'il n'y a pas versement de salaire.

Un autre type de société individuelle est l'Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, qui protège également vos biens personnels. Parlons finalement de la SCI, destinéeparticulièrement à la gestion votre parc immobilier..